Erik le Viking de Daniel Lacotte

Vous avez déjà entendu de parler de Erik le Viking ou Erik-le-Rouge et surtout de sa célèbre saga. Erik est de ces hommes qui ont mérité de passer à la postérité en ayant son histoire inscrite dans la mémoire de génération en génération, grâce aux scaldes, puis grâce à l’écriture .

Lire la suite de « Erik le Viking de Daniel Lacotte »

La femme-Maÿtio de Béatrice Castaner

Elle s’appelait Maÿtio, était néandertalienne et vivait il y a plus de 30000 ans sur la terre. « La femme-Maÿtio » c’est son histoire, une histoire d’un autre âge, d’un autre temps, c’est le récit d’une vie et d’une mort, d’une renaissance et de créations avec toute la souffrance, la cruauté qu’elles impliquent.

Lire la suite de « La femme-Maÿtio de Béatrice Castaner »

Publié dans Poésie ou Art poétique, au choix!, Vers courts pour longs Temps

Vers courts pour longs Temps,saison 1, Temps 11

Bas est le ciel
Las sont les hommes
Calme sommeille la mer
Mortes reposent les rames
S’unissent les flots gris aux gris nuages
Se dispersent le soleil naissant et les étincelantes étoiles
Prie le dieu le navigateur du hasard
Enchante l’amulette le diseur de sorts
Entonnent le chant des égarés.

Entendue est la demande
Magique est le symbole
Haut est le ciel
Vigoureux sont les hommes
Mouvante se réveille la mer
Vivantes se lèvent les rames
Se dispersent les flots gris des gris nuages
Se libère le soleil couchant et les naissantes étoiles
Remercie le dieu le hardi conquérant
Embrasse l’amulette l’habile mage
Accueille l’hospitalière terre les égarés.

*****

Virevoltent dans la tête
Chants et rythmes enivrants
S’envolent d’un furtif souffle,
Inscrit sur la feuille vierge
Le glyphe des volatiles fluides
Images invisibles à l’œil profane
Glissent sous la plume impatiente
Inspirent le scalde le soupir des maîtres.
Visions des mondes insondables
Dessinent les chimériques ébauches,
La magique écriture sacrée
Frappe le poète du divin
Transcrit les diffuses paroles
Se perpétue l’histoire des temps.

*****

Gronde le roc terrestre
Prisonnier du flux rougeoyant
Berce la flamme liquide sa colère
Bouillonne la rage contenue
Brûle en incandescents projectiles.
Craintive Mère tremble de la force en son cœur
De ne point contenir le terrible fracas
Brise les chaînes les souterrains éclats
Par l’explosion de la haine
Remontent l’étroite cheminée
Court l’indompté geôlier
Poursuit les fugitifs en un jet aveuglant.
Impuissante Mère subit la déchirante douleur
De la brûlure et des coups tombés
S’achève la délivrance…

La Mort, L’Au-delà et les autres Mondes

Si l’univers surnaturel au Moyen Âge vous passionne, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur la lecture d’un ouvrage de Claude Lecouteux !

Ce docteur en études germaniques et es lettres axe ses recherches littéraires plus particulièrement sur la magie, les mythes, les contes, les légendes, les croyances autour de la mort et des morts, vastes domaines d’étude, tous aussi abondants que les livres de l’auteur.

Lire la suite de « La Mort, L’Au-delà et les autres Mondes »

Publié dans Poèmes aux longs Cours, Poésie ou Art poétique, au choix!

Complices secrets

Depuis la forge du nain
Jamais je n’ai senti
Si brûlante étreinte.
Allons conquérir ensemble

La nuit sous les aurores.

M’épuise la quiétude
Le silence m’éreinte
Qu’importe la main

Qui fermement me tient
Courons donc sous les étoiles.

Seigneur des Éclairs
Hurlera sa colère puissante
Prince des Orages

Éclatera sa rage tonitruante
Libres filons dans le vent.

Aucune glace ne nous arrêtera
Pas même les Loups hurlants
À nos trousses haletants
Est-ce ma faute
Si tu es tant séduisant ?

Tu fus l’initiateur rusé
De ma naissance par le brasier
De mes défauts, de mes qualités
Fine mouche piquante
Maître des illusions.

Ce soir je suis ton allié
Allons jouer chez les elfes
Un tour de notre façon
Ou bien chasser les misères
D’un chant de guérison.

Mon vieux complice
Il est bon d’être dérobé
Par ta gracieuse légèreté.
Allons encore vagabonder
Allons seuls dans l’obscurité.

Ces Mères qui ne savent pas aimer de Susan Forward

Difficiles relations que celles des mères avec leurs filles ! Tout n’est pas toujours rose et quand on parle des difficultés que l’on éprouve à vivre en bonne intelligence avec sa mère, on vous regarde avec des yeux ronds comme des soucoupes. “Comment tu es en froid avec ta mère ?”, en un instant vous devenez un être anormal, ingrat, dénué d’empathie, parce qu’une maman c’est tellement adorable et compréhensif, que non, vous ne pouvez décemment pas être fâché contre elle ! Et même si c’est un monstre (bon là j’exagère un peu quand même), vous devez tout laisser passer parce, quand même, c’est elle qui vous a donné la vie.

Lire la suite de « Ces Mères qui ne savent pas aimer de Susan Forward »